top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurthibautcecilecatao

Sète : visites-premier hivernage d' Orion.

Après toutes nos péripéties dans le Golfe du Lion, après 2 jours de calme plat sur l'étang de Thau, nous accostons sur le quai d'Orient au cœur de Sète. La manœuvre ne fût pas très aisée. Thibaut dû s'y reprendre à 2 reprises malgré l'assistance d'un dinghy pilote pour pousser ORION et contrer le courant du canal. A l'approche du quai, Cécile et les agents de port avaient peine à s'envoyer les amarres tels des cowboys en plein rodéo. Notre emplacement se trouvait en effet coincé dans l'angle du pont et un puissant tourbillon inlassable nous baladait au gré de ses envies. Une fois bien amarrés, les rituels se remettent en place : lessives, entretien, nettoyage ... Rencontre avec les voisins de pontons. Ah oui, dès notre arrivée, nous avons fait la connaissance d'Isabelle et Marc, amarrés comme nous au ponton d'accueil avec leur voilier pour attendre l'ouverture des ponts. Très vite l'amitié nous lie et les deux sétois, enthousiastes de nous faire découvrir les spécialités locales, débarquent le soir avec un magnifique apéro dinatoire dans le but d'analyser les possibilités de mariage entre la tièle sétoise et la bière belge. Tout un programme ! Mais quel délice ! Nous sommes encore une fois épatés par la gentillesse et la bienveillance des marins-locaux-bateaux-copains que nous rencontrons. Ils nous conseillent quant à la vie locale et les bons plans.

La pluie ardente nous confinera deux jours à bord. Il fait assez froid et les bons pulls s'imposent. La Belgique nous appelle peut-être déjà.

Quand le soleil repointe le bout de son nez, nous visitons la ville, son marché, ses commerces et le mythique Mont Saint-Clair qui sera arpenté d'Est en Ouest à coups de pédales et malgré l'assistance électrique ça monte, ... ça monte et... ça monte encore plus fort ! P.... , c'est quoi se délire ? Titi fini complètement essoufflé (disons vidé, à l'agonie) à l'arrivée ! Forcément, on vient de prendre par erreur le chemin le plus court pour... piéton ; donc selon la ligne de pente maximale où même l'assistance électrique de nos vélos ne sert plus à rien. Vitesse maxi: 0.0001 km/h. Mais nous serons récompensés tout là-haut par un magnifique panorama sur la mer, la ville avec son port et ses canaux, l'étang de Thau.

Avant de laisser Orion, nous le nettoyons de fond en comble. On refait aussi le marquage de la chaîne de l'ancre, on installe le support tv, on rajoute un point d'ancrage. On met en veille les moteurs, les systèmes électriques et on sécurise le tout. La vie à bord, à quai ou en mer, n'est jamais ennuyeuse ! La gestion et l'organisation sont primordiales.

Vivement le printemps pour continuer vers d'autres horizons !


Sète et le Mont Saint-Clair

Au quai avant le départ




108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page